école de puériculture


école de puériculture

Le diplôme de puéricultrice est décerné par des écoles spécialisées. C’est une formation qui nécessite d’avoir obtenu un diplôme d’infirmière ou de sage-femme au préalable.

Le métier de puéricultrice

Le rôle de la puéricultrice est de s'occuper des enfants malades ou non, de la naissance à l’adolescence. Elle s'assure du bien être physique, tant que mental.  

Elle a aussi un rôle de conseil et d'information auprès des parents après la naissance et s’occupe de l’hygiène de l’enfant ainsi que de ses besoins. Quand elle fait face à une pathologie ou à un problème familial, il est de son devoir de prévenir les services adéquats.

C’est un métier qui demande d’être attentive, compréhensive, patiente, mais surtout d’aimer les enfants.

La puériculture n’est pas réservée aux femmes, il existe des hommes puériculteurs même s’ils sont minoritaires.

La profession est nécessaire au sein de différentes structures :

-  Dans les hôpitaux ou maternités, la puéricultrice se charge de divulguer des soins infirmiers aux enfants

Dans une PMI (Protection Maternelle Infantile), elle reçoit et informe les parents, s’occupe de la protection de la petite enfance en danger

Dans les établissements d’accueil tels que les crèches, elle gère les équipes d’assistantes maternelles et d’éducatrices, qui éduquent les jeunes enfants.

Le concours d’entrée 

Les écoles de formation en puériculture sont accessibles par concours. Pour avoir le droit de s’inscrire, il faut être titulaire d’un diplôme d’Etat d’infirmière (récompensant 3 années d’études), de sage-femme (après 5 années d’études, dont une de PACES) ou être sur le point d’obtenir un des deux. Il n’est pas nécessaire de justifier d’une expérience dans le milieu.

Le concours est basé sur deux épreuves écrites d’admissibilité et une épreuve orale d’admission, notées par un jury composé d’une puéricultrice, d’un médecin et d’un enseignant.

Cet examen permet d’évaluer le niveau du candidat, et de s’assurer qu’il possède les connaissances théoriques requises.

La première épreuve comporte comporte 40 questions de QCM et 10 questions à réponse rapide et la seconde est un test psychotechnique visant à estimer les capacités d’analyse du candidat.

L’épreuve orale d’admission consiste en une mise en situation.

Le programme du concours se base sur :

La physiologie de l’homme et de l’enfant

La pharmacologie

L’obstétrique et les pathologies obstétricales

La santé en France

Les études de puéricultrice

Les études s’étalent habituellement sur 1 an, mais il est possible de les aménager sur 24 mois. En tout, l’étudiant doit avoir validé 1500h de cours.

L’enseignement dans les centres de formation est divisé en 8 modules, de cours théoriques (650h) basés sur la santé, l’enfant et la profession, de travaux dirigés et de stages (710h). Les cours en école sont donnés par des puéricultrices enseignantes et professionnelles.

Le diplôme d'Etat s’obtient par l’évaluation en contrôle continu et pas la validation des stages.

Les écoles sont payantes, mais la formation peut être prises en charge en cas de :

-  Promotion professionnelle pour les employés des hôpitaux publics

-  Congé individuel de formation

-  Accès à l’emploi

-  Possibilité d’obtenir une bourse de la part du conseil régional, selon le dossier


Les écoles de puériculture en France

Il y a 20 écoles qui correspondent à votre recherche.

Donne ton avis sur ton établissement

Nom de l'école *

Formation suivie

Année d'entrée

Note globale *

Lieu du campus


Votre avis * : 200 caractères minimum

Que pensez-vous de votre école ? Parlez de la qualité des cours, du corps enseignant, de la vie étudiante. Argumentez votre propos et dites nous ce qui vous a plu et déplu.

Recommandez-vous cette école ? *

   

Plus tard