Fabrication traditionnelle

Etudier dans le domaine Fabrication traditionnelle

Service d'orientation en ligne

Fabrication traditionnelle : guide des écoles et formations

Fabrication traditionnelle : guide des coles et formations

Arts et traditions populaires

Cannage - rempaillage

Le cannage et le rempaillage correspondent à la fabrication des assises de chaises et fauteuils en matières premières végétales ou céréalières : rotin pour le cannage et raphia, paille ou seigle pour le rempaillage. Les brins sont humidifiés et tressés. La seule formation dans ce domaine est le CAP cannage paillage en ameublement, délivré par l'EREA de la Cité scolaire René Pellet.

Facture instrumentale

© Pocky-

Archèterie

L'archetier travaille l'or, l'écaille de tortue ou encore l'ivoire. L'archèterie française est très prisée et bénéficie d'une clientèle internationale, essentiellement constituée de musiciens professionnels. Seul le CAP ouvrier archetier forme à ce métier.

Facture et restauration d'instruments

Instruments à vent en bois ou en cuivre, instruments à cordes, percussions, etc. : fabriquer et restaurer des instruments de musique nécessite un savoir spécialisé, parfois même des connaissances en ébénisterie. Mis à part le CAP facteur d'orgues et tuyautier en orgues, les formations sont spécialisées en fonction de l'option choisie (bois, cuivre, guitare, etc.) :

  • CAP assistant technique en instruments de musique
  • BMA technicien en facture instrumentale
  • DMA facture instrumentale

Lutherie

Le luthier crée et restaure des violons, des altos, des violoncelles, des contrebasses ou des guitares. Quelques centaines de luthiers seulement exercent leur métier en France, dans des ateliers d'une à trois personnes. La lutherie française est reconnue et exportée dans le monde entier. Elle s'apprend essentiellement à Mirecourt, au sein de l'École nationale de lutherie.

Jouets

Fabrication et restauration de jeux et jouets

Fabricant de jeux et jouets en bois, fabricant de poupées ou restaurateur de jeux et poupées, il n'existe qu'une formation : le CAP arts du bois option tourneur.

Fabrication et restauration de maquettes

Le maquettiste peut concevoir des projets pour l'automobile, l'aéronautique, la construction navale, l'aéronautique, la construction navale, etc., mais également pour des décors de cinéma ou de théâtre. Il travaille aujourd'hui essentiellement sur ordinateur.

  • Bac pro technicien modeleur
  • Mention complémentaire (MC) maquettes et prototypes

Marionnettes

Le marionnettiste est un artiste qui crée et manipule des marionnettes. Si peu de constructeurs se consacrent aux marionnettes, il existe des débouchés dans le cinéma d'animation. La seule formation dans ce domaine est le DMA marionnette de l'Ecole nationale supérieure des arts de la marionnette (ESNAM) à Charleville-Mézières.

Travail du cuir

© Eduardo Amorim

Bottier

L'article 3 de la loi du 14 Mai 1948 stipule que "l'appellation bottier est exclusivement réservée à ceux dont l'activité principale est de confectionner et de vendre des chaussures sur mesure". Il reste environ une trentaine de bottiers en France, exerçant principalement dans cette profession.

  • CAP cordonnier bottier
  • CAP chaussure
  • Bac pro métiers du cuir option chaussures
  • Formation supérieure internationale styliste, modéliste, chaussure (Institut Colbert -Paris)
  • Ingénieur options cuir, chaussure, maroquinerie (Institut textile et chimique de Lyon - ITECH)

Fourrure

Le fourreur utilise les peaux tannées pour l'habillement et l'ameublement. Sur 150 artisans fourreurs encore en activité en France, la moitié se concentre en Île-de-France.

  • CAP fourrure
  • CAP vêtements de peau
  • Bac Pro métiers de la mode – vêtement
  • FCIL Toilisme modélisme

Maroquinerie

Le maroquinier conçoit et fabrique des sacs à main, des ceintures, des accessoires de mode, ainsi que des objets de bureau, de voyage ou de sport.

  • CAP maroquinerie
  • Bac pro métiers du cuir option maroquinerie

Sellerie

Le sellier fabrique des selles, des harnais, des coussins, etc. Les selliers spécialisés en hippisme ou en entretien de matériel maintiennent une activité constante.

  • CAP sellerie générale
  • CAP sellier harnacheur
  • FCIL sellerie harnachement
  • Brevet de sellier harnacheur de l'École nationale professionnelle des Haras

Taxidermie

Le taxidermiste de tradition monte la peau tannée d'un animal sur un moule. Il partage son temps entre ses réalisations pour des musées et pour des particuliers. Le Syndicat des naturalistes taxidermistes de France (SNTF) dénombre environ 300 taxidermistes inscrits au registre des métiers. Pour la grande majorité, il ne s'agit que d'une activité annexe. La seule formation dans ce domaine est le CAP taxidermiste.

> Découvrez l'interview de Richard Fanucci, taxidermiste.

Tannerie - mégisserie - parure

Le tanneur transforme les peaux de grands animaux en cuir. Il tanne les peaux brutes avec des sels minéraux ou des extraits végétaux. Le mégissier est spécialisé dans les petites peaux (agneaux, moutons, chèvres) et le pareur amincit le cuir en fonction de ses traits et de son utilisation. Le nombre d'emplois dans le secteur diminue nettement et l'on recherche de plus en plus d'ingénieurs et de moins en moins d'ouvriers.

Travail du bois

© funadium

Dorure sur bois

Le doreur-ornemaniste travaille avec des ébénistes, des sculpteurs, des tapissiers d'ameublement, des antiquaires, etc. On dénombre aujourd'hui en France, quelle que soit la structure ou le statut, environ 150 à 200 personnes qui ne pratiquent que la dorure. Seul le CAP doreur à la feuille ornemaniste est consacré à cette discipline.

Ébénisterie

L'ébéniste conçoit des meubles en bois massif ou plaqué. C'est un secteur essentiellement masculin : 82% des ébénistes sont des hommes. S'il suffi d'un CAP pour débuter, la plupart des ébénistes sont titulaires de baccalauréats professionnels ou de diplômes supérieurs :

  • CAP ébéniste
  • FCIL arts du bois techniques d'autrefois
  • FCIL restauration de meubles anciens
  • Bac pro artisanat et métiers d'art option ébéniste
  • BMA ébéniste
  • FMA spécialité ébénisterie (École Boulle)
  • BTM ébénisterie
  • DMA arts de l'habitat option décors et mobiliers
  • BTMS ébénisterie

Encadrement

L'encadreur protège et met en valeur les œuvres qui lui sont confiées. Il peut travailler avec des doreurs, des sculpteurs sur bois, des restaurateurs de papier, de photographies, de peintures, etc. Le CAP encadreur est nécessaire pour exercer ce métier.

Laque

Le laqueur utilise de la laque de Chine, le vernis gras ou le polyuréthane. Il travaille dans l'architecture, les décors intérieurs, le mobilier, les objets d'art, etc. Une centaine de professionnels s'y consacrent en France. Le seul diplôme est délivré par l'Ecole nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art (ENSAAMA) de Paris. Il s'agit du DMA décor architectural, option domaine du décor du mur, option laque.

Marqueterie

Le marqueteur découpe des petites pièces de bois et les assemble avec de la colle chaude pour réaliser des compositions ornementales ou des objets décoratifs. La marqueterie française est bien cotée internationalement, mais il n'existe qu'une centaine d'ateliers en France.

  • CAP arts du bois option marqueteur
  • FMA Formation métiers d'art bois (École Boulle)
  • DMA arts de l'habitat option décors et mobiliers

Menuiserie

Le menuisier en siège travaille à partir de bois brut pour créer des sièges ainsi que d'autres éléments de mobilier. Si la fabrication artisanale a pratiquement disparu, se spécialisant dans la production haut de gamme, la fabrication industrielle actuelle fait de la France le 10e exportateur mondial de sièges.

  • CAP menuiserie en sièges
  • FMA spécialité menuiserie en sièges (École Boulle)
  • DMA arts de l'habitat option décors et mobiliers

Restauration de meubles

Autrefois réservée aux ébénistes, la restauration de meubles est aujourd'hui confiée à des ébénistes restaurateurs ou des conservateurs-restaurateurs. Si un DMA et des licences professionnelles existent dans ce domaine, la loi du musée de 2002 oblige les conservateurs à être titulaires d'un diplôme sanctionnant quatre année d'études supérieures minimum pour travailler sur des collections des musées de France.

Sculpture sur bois

Le sculpteur taille dans le bois pour créer des motifs ornementaux. Cette discipline souffre de l'épuration des décorations de mobilier et les sculpteurs travaillent essentiellement avec des architectes ou des ébénistes.

  • CAP arts du bois option sculpteur ornemaniste
  • FMA spécialité sculpture (École Boulle)
  • DMA arts de l'habitat option décors et mobiliers spécialité sculpture

Tournure sur bois

Uniquement accessible après un CAP arts du bois option tourneur, le métier de tourneur sur bois est resté artisanal. Une centaine de personnes le pratiquent en France, fabriquant des meubles mais aussi des jouets à l'aide d'un tour.

Vannerie

Le vannier tresse l'osier pour fabriquer des paniers ou du mobilier. Il travaille pour des magasins, des boulangeries ou encore dans l'ameublement. Le CAP vannerie forme à ce métier rare en France, avec une centaine seulement de professionnels sur tout le territoire.

Travail du métal

Armurerie

L'armurier conçoit des armes à feu. Il reste une dizaine de fabricants d'armes en France, pour plus de mille points de vente. La ville de Saint-Étienne compte à elle seule 20 à 30 armuriers en activité.

  • CAP armurerie
  • BMA armurerie

Bronze

Le bronzier fabrique des luminaires, des poignées de meubles, des chandeliers, des lustres, etc. Il travaille avec des artistes, des collectionneurs ou des professionnels du marché de l'art. Les artisans bronziers français jouissent d'un prestige international

  • CAP bronzier option tourneur sur bronze
  • CAP bronzier option ciseleur sur bronze
  • CAP bronzier option monteur en bronze
  • FMA ateliers métal - tournage d'art, ciselure ou monture en bronze (École Boulle)
  • DMA Arts de l'habitat option ornements et objets

Coutellerie

Le coutelier crée des armes, des rasoirs, des couteaux, etc. Les couteliers d'art réalisent également des épées, des sabres, des couteaux de chasse ou des pointes de flèches. 70% de la production nationale vient du Puy de Dôme. Le CAP instruments coupants et de chirurgie est le seul diplôme dans ce domaine.

Dinanderie

La dinanderie est un métier qui oscille entre la chaudronnerie traditionnelle, l'orfèvrerie et la sculpture. La cinquantaine de dinandiers que compte la France réalisent des pièces en cuivre, en laiton, en étain ou en argent en martelant une feuille de métal. La seule formation disponible en France est le DMA décor architectural option domaine du métal à l'ENSAAMA.

Ferronnerie

La ferronnerie d'art est le travail du métal à chaud pour former de petits objets décoratifs mais aussi des grillages en fer forgé ou des rampes d'escalier. Le ferronnier travaille pour des particuliers, des architectes, des décorateurs, des antiquaires ou encore des ébénistes.

  • CAP serrurier métallier
  • CAP ferronnier
  • FCIL escaliéteur rampiste

Fonderie

Le fondeur crée des objets ou des œuvres d'art par moulage de métal. Environ 300 personnes exercent ce métier en France. Il n'existe qu'une formation dans ce domaine : le CAP mouleur noyauteur option cuivre et bronze. 

Maréchalerie

Le maréchal ferrant travaille le métal à chaud pour donner forme au fer afin de l'ajuster sur le pied du cheval. Il existe en France environ 1.700 maréchaux, dont 90% travaillent à leur compte. Ils travaillent en collaboration avec des vétérinaires et la profession connaît une forte évolution, en raison du développement des activités équestres. Mais c'est un métier difficile, qui entraîne de fortes douleurs dorsales après plusieurs années d'exercice. Il est essentiellement masculin.

  • CAPA maréchalerie
  • BTM maréchal-ferrant

Sculpture sur métal

Le sculpteur, ornemaniste ou statuaire, travaille les métaux en feuille et à froid. Peu maîtrisent cette technique. Ils travaillent pour les églises, les commerces, les galeries ou les collectionneurs. Il existe deux diplômes en sculpture sur métal :

  • DMA Décor Architectural option domaine du métal (ENSAAMA)
  • DNSAP (ENSBA)

Travail de la pierre

Gravure sur pierre

Le graveur sur pierre réalise des plaques funéraires, des cadrans solaires, des blasons, etc. en marbre, en granit ou en grès. Le domaine du funéraire représente à lui seul 80 à 95% de son activité. Pour vivre de ce métier, il faut réaliser en moyenne trois gravures sur pierre par jour. Le nombre de personnes actuellement en formation ne permettra pas d'assurer la relève, la majorité des professionnels ayant plus de 50 ans.

  • BMA gravure sur pierre (diplôme créé en 2013)
  • MC graveur sur pierre (diplôme abrogé, dernière session en 2015)

Marbrerie

Spécialisé dans le travail du marbre, le marbrier ne travaille pas que dans des entreprises funéraires : même si le marbre est de moins en moins présent dans le bâtiment, celui-ci représente toujours une grande part de l'activité des professionnels. Marbrerie funéraire ou du bâtiment, la formation n'est pas la même :

  • CAP marbrier du bâtiment et de décoration
  • Bac pro artisanat et métiers d'art option arts de la pierre
  • Bac pro intervention sur le patrimoine bâti, option pierre
  • BP tailleur de pierre marbrier du bâtiment
  • MC marbrerie funéraire

Sculpture sur pierre

Un sculpteur sur pierre réalise des fontaines ou des éléments de décoration architecturale pour les entreprises privées, les collectivités territoriales ou encore les pompes funèbres.

Taille de pierre

Le tailleur de pierre doit maîtriser la stéréotomie pour réaliser des linteaux, des arcades, des cheminées, des éléments d'escalier ou de fenestrage. Il découpe, assemble et polit les pierres en atelier. Il les installe ensuite à leur place définitive. Environ 15.000 personnes travaillent dans ce domaine, auquel plusieurs diplômes permettent d'accéder :

  • CAP tailleur de pierre
  • CAP marbrier du bâtiment et de décoration
  • Bac pro artisanat et métiers d'art option arts de la pierre
  • Bac pro intervention sur le patrimoine bâti option pierre
  • BP tailleur de pierre marbrier du bâtiment
  • BP métiers de la pierre, tailleur de pierre des monuments historiques
  • BTMS métiers de la pierre
  • Licence professionnelle des métiers de la pierre, les Compagnons du Devoir en partenariat avec le Conservatoire National des Art et Métiers - Cnam

Travail de la terre

Céramique

Le céramiste travaille à la fois avec la terre, l'eau, l'air et le feu. Il transforme une pâte en objet inaltérable. Il peut travailler le grès, la faïence, la porcelaine, le raku, etc. De nombreux diplômes permettent de travailler dans ce domaine, à tous niveaux d'études :

  • CAP décoration en céramique
  • CAP tournage en céramique
  • BT dessinateur en arts appliqués option céramique
  • BMA céramique
  • BTS art céramique
  • DMA arts textiles et céramiques option céramique artisanale
  • DNAP design option arts et design du feu (ENSA – Limoges)
  • DNAT design de produit céramique (ESAC – Tarbes)
  • Diplôme supérieur d'arts décoratifs option objet et communication visuelle (ESAD – Strasbourg)
  • Diplôme universitaire des métiers d'art option céramique (Ecole supérieure des métiers d'art – Arras)
  • DNSEP art céramique (ESAC – Tarbes)
  • DNSEP design option arts et design du feu (ENSA – Limoges)

Santonnerie

Le santonnier sculpte l'argile pour créer de petites figurines, destinées à orner les crèches de Noël. Les 150 santonniers de France travaillent essentiellement dans des entreprises familiales. Les santons se vendent se vendent avec la période des fêtes et tout au long de l'année dans les régions touristiques.

  • CAP tournage en céramique
  • CAP décoration en céramique
  • CAP modèles et moules céramiques
  • BMA céramique
  • BTS art céramique
  • DMA arts textiles et céramiques option céramique artisanale

Travail du verre

© anne arnould

Décoration sur verre

Le décorateur sur verre peut travailler à chaud ou à froid, en ajoutant ou en enlevant de la matière. Son champ d'activité est très large, mais les perspectives se trouvent surtout dans le décor architectural.

  • CAP arts et techniques du verre option décorateur sur verre
  • BMA arts et techniques du verre
  • DMA décor architectural option arts du verre et du cristal

Miroiterie

Le miroitier d'art coupe le verre et l'enduit d'une couche réfléchissante pour créer des miroirs. Il réalise aussi des vitrines, des fenêtres, etc. et peut travailler à son compte ou au sein d'une entreprise.

  • CAP arts et techniques du verre option décorateur sur verre
  • BMA arts et techniques du verre
  • DMA décor architectural option arts du verre et du cristal

Taille-gravure sur cristaux

Un verre est appelé cristal s'il comporte au moins 24% d'oxyde de plomb. La taille et la gravure sont des décorations du verre par enlèvement de matière à froid. Le tailleur ou graveur peut exercer dans une entreprise de verrerie cristallerie, dans un atelier ou à son propre compte. Les grandes cristalleries français sont très réputées et sont tournées vers le marché du luxe. Elles se détournent de plus en plus des arts de la table pour se tourner vers la bijouterie.

  • CAP arts et techniques du verre option tailleur graveur
  • BMA arts et techniques du verre
  • DMA décor architectural option arts du verre et du cristal

Verrerie

A la main ou au chalumeau, le verrier travaille en entreprise ou à son propre compte à la création d'objets à base de verre. La formation diffère selon la technique :

  • CAP arts du verre et du cristal
  • CAP souffleur de verre option enseigne lumineuse
  • CAP souffleur de verre option verrerie scientifique
  • CAP métiers de l'enseigne et de la signalétique
  • Bac pro artisanat et métiers d'art option verrerie scientifique et technique
  • BMA souffleur de verre
  • BT dessinateur en arts appliqués option verrerie cristallerie
  • DMA décor du verre option arts du verre et du cristal

Vitrail

Le vitrailliste, aussi appelé maître verrier, réalise une image colorée translucide. La France possède la plus grande surface de vitraux dans le monde, avec 90 000 m2 de vitraux en tout. La restauration de ce patrimoine représente donc une activité importante. Environ un millier de personnes travaillent dans ce secteur.

  • CAP arts et techniques du verre option vitrailliste
  • BMA verrier décorateur
  • FCIL formation complémentaire d'initiative locale peinture sur verre
  • DMA décor architectural, option domaine des matériaux de synthèse, option transparence (ENSAAMA)
  • Master conservation restauration des biens culturels (Université Paris I Panthéon-Sorbonne)

Travail des textiles

Broderie

Le brodeur réalise des motifs sur tissu à la main, à la machine ou sur un métier industriel. Il travaille essentiellement pour la haute couture et les opéras. Le Nord concentre 90% de la production nationale.

  • CAP Arts de la broderie
  • BMA Broderie
  • FCIL arts de la mode broderie, chapellerie, fleurs, plumes
  • FCIL broderie d'art option mode et spectacle
  • DMA arts textiles et céramiques option arts textiles – spécialité broderie

Chapellerie

Les métiers de la chapellerie sont rares.Chapeliers ou modistes, les professionnels sont à peine quelques centaines en France. Ils travaillent le feutre, la paille ou le tissu pour créer des accessoires masculins ou féminins. Leur clientèle est essentiellement constituée de particuliers aisés.

  • CAP métiers de la mode : chapelier-modiste
  • FCIL arts de la mode broderie chapellerie fleurs plumes

Corseterie

Les corsetiers se comptent sur les doigts de la main. Ils travaillent dans de petites structures, généralement pour une clientèle de femmes aisées et sur commande pour de grandes occasions. Mais la corseterie s'oriente surtout vers les costumes de spectacles.

  • FCIL corseterie, lingerie, balnéaire
  • Stylisme modélisme en lingerie corseterie (FORMAMOD – Paris)
  • Stylisme modélisme, spécialisation lingerie en 3e année (ESMOD – Paris)
  • Spécialisation corseterie lingerie ou balnéaire (SUPDEMOD– Paris)

Dentelle

La plupart des adeptes de la dentelle la pratique comme loisir. Mais les titulaires de CAP arts de la dentelle peuvent devenir fonctionnaires des ateliers nationaux. La dentelle française est mondialement recherchée et s'exporte très bien.

  • CAP arts de la dentelle option fuseaux
  • CAP arts de la dentelle option aiguille
  • BMA de la dentelle aux fuseaux
  • BMA de la dentelle à l'aiguille

Ennoblissement textile

L'ennoblissement textile du secteur des métiers d'art regroupe un petit nombre d'entreprises employant au maximum une dizaine de personnes. Leur activité est essentiellement centrée sur l'ennoblissement de tissus d'exception destinés à la haute couture et au prêt-à-porter haut de gamme ainsi qu'aux arts décoratifs.

Eventaillisme

Introduit par Catherine de Médicis, l'éventail est tombé en désuétude après la Première guerre mondiale. On ne recense en France que 3 éventaillistes. Ils s'adressent à une clientèle d'amateurs et de collectionneurs, mais travaillent aussi avec le monde du spectacle.

  • DSAA mode et environnement
  • Diplôme de l'ENSAD option vêtement

Objets décoratifs en tissu

Patchworks, tissus appliqués, coussins, drapeaux : le fabricant d'objets décoratifs en tissu élaborent des prototypes pour la production en série ou se consacrent à la fabrication artisanale. Profession proche de l'art contemporain, elle souffre d'un marché peu rémunérateur. Il n'existe qu'une formation dans ce domaine : le DMA arts textiles et céramiques option arts textiles.

Plumasserie

Le plumassier prépare les plumes et confectionnent des éléments de costumes. Ils sont destinés aux revues, à la garde républicaine, aux académiciens, aux groupes folkloriques, à la haute couture, aux militaires, au théâtre, au cinéma et à l'opéra. Seules quatre entreprises subsistent à Paris :

  1. la Maison Lemarié, spécialisée dans la haute couture,
  2. la Maison Légeron,
  3. la Maison Février, qui travaille avec le Moulin Rouge et d'autres music-halls,
  4. la société Marcy, pour la confection haut de gamme et le music-hall. 

La diminution du nombre de revues de music-hall a entraîné la quasi-disparition de la profession, accessible uniquement après deux diplômes :

  • CAP fleurs et plumes
  • CIL arts de la mode broderie chapellerie fleurs plumes

Taille

Le tailleur se consacre généralement à la confection de vêtements masculins comme les vestons, les pantalons ou les smokings. Alors que la France en comptait 10.000 dans les années 1950, il n'existe plus aujourd'hui que quelques 150 ateliers, principalement répartis dans les grandes villes. Les ateliers de tailleurs accueillent une clientèle aisée, surtout dans les grandes boutiques parisiennes.

Les tailleurs peuvent se spécialiser en costume de spectacle et travailler au sein d'ateliers de théâtre ou d'opéra. Le marché féminin est encore très peu exploité par les ateliers de tailleurs, mais il peut représenter un axe de développement. La formation des tailleurs peut se faire dès la 3e :

  • CAP métiers de la mode - vêtement tailleur
  • Titre de tailleur homme - Titre homologué niveau IV (Association Formation Tailleur)
  • BP vêtement sur mesure option tailleur homme
  • BP vêtement sur mesure option tailleur dame
  • Formation complémentaire tailleur – Titre homologué niveau IV (Lycée Paul Poiret)

Tapisserie d'ameublement

Héritier des artisans du Moyen-âge, le tapissier d'ameublement réalise et pose des tentures, voilages et rideaux sur les murs et des tapis les sols ou les plafonds. Il doit également garnir et habiller des meubles (sièges, canapés, fauteuils). Il existe plus de 3.000 entreprises artisanales de tapisserie d'ameublement en France, qui emploient près de 18.000 personnes. Plusieurs formations mènent au métier de tapissier d'ameublement, du niveau 3e à bac +2 :

  • CAP tapissier – tapissière d'ameublement en décor
  • CAP tapissier – tapissière d'ameublement en siège
  • Bac pro artisanat et métiers d'art option tapissier d'ameublement
  • BP ameublement option tapisserie décoration
  • FMA spécialité tapisserie (École Boulle)
  • BTM Tapissier (option décor ou option ameublement – sièges)
  • DMA arts de l'habitat option décors et mobiliers
  • DMA arts textiles et céramiques option arts textiles spécialité tapisserie
  • BTMS Tapissier décors et mobiliers

Recherchez et trouvez votre future école

146 écoles proposent une formation dans le domaine Fabrication traditionnelle

Il y a 200 formations dans le domaine Fabrication traditionnelle sur Etudinfo. Veuillez spécifier une région ou un niveau de diplôme pour afficher les écoles les plus pertinentes.

Recherchez et trouvez votre future école

Donne ton avis sur ton établissement

Nom de l'école *

Formation suivie

Année d'entrée

Note globale *

Lieu du campus


Votre avis * : 200 caractères minimum

Que pensez-vous de votre école ? Parlez de la qualité des cours, du corps enseignant, de la vie étudiante. Argumentez votre propos et dites nous ce qui vous a plu et déplu.

Recommandez-vous cette école ? *

   

Plus tard