Entrepreneuriat

Etudier dans le domaine Entrepreneuriat

Service d'orientation en ligne

Entrepreneuriat & Création d'entreprise : guide des écoles et formations

Entrepreneuriat & Cration d'entreprise : guide des coles et formations

L'entrepreneuriat est un domaine attractif. Il offre une multitude d'opportunités. Mais depuis 2009, la crise économique perturbe le secteur. Les diplômes des écoles de commerce les plus prestigieuses ne suffisent plus.

Secteur d'activité

L'entrepreneuriat est le processus par lequel un individu crée ou reprend une entreprise. 

Grosso modo, l'action d'entreprendre peut se décliner en trois étapes.

  • La réflexion du projet  (analyse, financement…).
  • L'élaboration d'un Business plan ou « plan d'affaire » : ce document présente votre projet (équipe, prévisions financières, étude de marché, stratégie commerciale…).
  • La concrétisation du projet : il s'agit de mettre en place votre projet (installation et formalités administratives).

En 2009, l'auto-entrepreneuriat a été créé par le gouvernement. Il permet à une personne physique d'exercer une activité commerciale. Il a la propriété exclusive de son entreprise.

L'auto-entrepreneur exerce dans la vente, les prestations de services ou les milieux libéraux.

  • Fabrication de produits à partir de matières premières pour la revente (par exemples, bijoux fantaisies).
  • Vente de denrées sur place (café, restauration…).
  • Fourniture de prestations d'hébergement (hôtellerie, chambre d'hôte…).
  • Autres services : travaux immobiliers, locations meublées…

Le statut de l'auto-entrepreneur est très règlementé. Par exemple, il ne peut pas proposer des locations d'immeubles non meublés ou professionnels, des matériels et des biens de consommation, ou des activités  artistiques rémunérées par des droits d'auteur. Son chiffre d'affaires est également plafonné.

Quel que soit le mode d'entrepreneuriat choisi, la création d'entreprise constitue une véritable aventure professionnelle.

Diplômes en entrepreneuriat

A proprement parler, il  n'existe de diplômes en « entrepreneuriat ». Par contre, il est possible d'emprunter plusieurs voies professionnelles menant à la création d'entreprises. Elles dépendront du domaine d'activité dans lequel vous souhaitez exercer.

Les métiers de l'artisanat (coiffeur, boulanger, pâtissier…) nécessitent les diplômes suivants.

Un Brevet d'études professionnel (BEP) ou un Certificat d'aptitude professionnelle (CAP) : ces deux diplômes se préparent pendant deux ans, après la classe de troisième. Pour les métiers de l'artisanat, quelques exemples :

  • BEP Bois (débouchés : charpentier, menuisier…).
  • BEP Métiers du cuir (permet de devenir fabricant d'articles en cuir, monteur chaussure…).
  • BEP Métiers d'art – art de la pierre (débouchés : marbrier, tailleur de pierre…).
  • CAP Boulanger.
  • CAP Couvreur.
  • CAP Glacier fabricant.

Le Brevet de maîtrise (BM) bac+2 : pour obtenir ce diplôme, il faut posséder un BEP, un CAP, ou une bonne expérience professionnelle. Il permet d'accéder au titre de Maître artisan (un professionnel hautement qualifié) dans un domaine.

Toutefois, seul le monde de l'artisanat requiert de telles exigences. Il est tout à fait possible de se lancer dans l'entrepreneuriat sans diplômes. A ce titre, Bill Gates (créateur de Microsoft), Richard Branson (Virgin) ne passent pas inaperçus. Tous deux ont fondé leurs entreprises sans le moindre diplôme !

Par ailleurs, n'est pas Bill Gates qui veut. Les personnes les moins confiantes préfèrent réaliser des études avant d'entreprendre. Dans ce cas, plusieurs voies sont possibles.

Des études orientées vers l'économie

Les étudiants optent plutôt pour des études d'économie, de management, de sciences gestion et/ou de commerce.

Le baccalauréat Sciences et technologies du management et de la gestion (STMG) dispense des enseignements spécialisés en économie-droit et management des organisations.

Les Classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) économiques et commerciales (bac+2 ou 3) préparent aux concours d'entrée des écoles de commerce. Mais l'accès à ces formations est très sélectif.

Si vous ne souhaitez pas effectuer une classe préparatoire, vous pouvez passer par les universités. Certaines licences préparent spécifiquement aux concours d'entrée des grandes écoles de commerce (par exemple, la licence Commerce international).


Le Diplôme universitaire de technologie (DUT) Gestion administrative et commerciale des organisations (GACO), de bac+2, permet d'acquérir des connaissances dans plusieurs disciplines (comptabilité, fiscalité, droit…). Il débouche sur les postes de dirigeants de PME (Petites et moyennes entreprises).

Le Brevet de technicien supérieur (BTS) Assistant de gestion de PME PMI (bac+2) forme les dirigeants et les cadres dirigeants de PME.

Les licences, les licences professionnels (bac+3), les masters et les masters professionnels (bac+5) en économie, management, sciences de gestion et/ou commerce peuvent préparer à la création d'entreprise. Quelques exemples.

La licence Administration économique et sociale (AES) parcours management des organisations.

Le Master Sciences de Gestion forme aux métiers de la gestion d'entreprise et des organisations.

Des écoles spécialisées délivrent des diplômes spécifiques en commerce et en vente : bachelors, mastères spécialisés (MS), Master of Business administration (MBA)…

Types d'écoles

Les études d'économie, de management, de sciences de gestion et/ou de commerce peuvent être menées dans divers établissements.

Les baccalauréats (professionnels ou non) et les CAP sont principalement préparés dans les lycées professionnels, les Lycées généraux et technologiques (LGT), les Centres de formation d'apprentis (CFA), les écoles publiques et privées.

Les BM sont délivrés par les  CFA et les écoles spécialisées.

Le BTS Assistant de gestion de PME PMI est préparé principalement dans les écoles spécialisées, les CFA, les LGT et Lycées polyvalents (LPO).

Les CPGE économiques et commerciales se déroulent dans certains lycées généraux et technologiques.

Le Diplôme universitaire de technologie (DUT) Gestion administrative et commerciale des organisations (GACO) est préparé uniquement dans treize IUT, dont ceux d'Agen, de Dijon, de Montreuil.

Les licences, les licences professionnels, les masters et les masters professionnels en économie, management, sciences de gestion et/ou commerce sont délivrés à l'université et dans les écoles spécialisées.

A ce titre, les Universités de  Paris X (Nanterre/La Défense) et de Rennes 2 proposent des licences en  Administration économique et sociale (AES) parcours management des organisations.

Paris II (Panthéon/Sorbonne) est la seule université à délivrer une licence 3 et une première année de master en Économie-Gestion mention Sciences du management en France.

Le privilège des Écoles de commerce

Les écoles de commerce et de management demeurent la voie royale pour accéder au monde de l'entrepreneuriat. Elles disposent d'un solide réseau professionnel (anciens élèves, partenariats d'entreprise…).

Toutefois, toutes ces écoles ne se valent pas. Certaines sont plus réputées que d'autres.

Trois Grandes écoles rayonnent dans les palmarès (HEC, ESCP Europe et l'ESSEC).

Voici quelques exemples de diplômes qu'elles délivrent.

L'École des hautes études commerciales de Paris (HEC)

  • Master in Management –Grande école : forme aux carrières du management
  • Les Mastères spécialisés (MS) : en Droit et management international, en Entrepreneurs…
  • Master of Business administration (MBA) : onze matières en gestion sont proposées.
  • Executive MBAs : permet de former les cadres dirigeants du luxe, l'aéronautique…

ESCP Europe

  • Master in Management Grand École (bac+5)
  • Master in European Business – MEB (diplôme de grade master – bac+5) : il vise à former les dirigeants qui souhaitent travailler dans l'international.

ESSEC - l'École supérieur des sciences économiques et commerciales

  • Bachelor in business management – BBA (bac+4)
  • Mastères spécialisés : par exemple, le mastère spécialisé Central e-ESSEC Entrepreneurs.
  • Executive MBA.

Mais l'accès à ces écoles est très sélectif. La majorité des étudiants sont recrutés en CPGE.

Métiers

Les métiers de l'entrepreneuriat sont très divers. Ils touchent tous les domaines économiques.

Quelques exemples.

  • Bijoutier
  • Boucher
  • Boulanger
  • Coiffeur
  • Chef d'entreprise
  • Entrepreneur dans le bâtiment.
  • Libraire
  • Restaurateur

Dynamisme du secteur

Le domaine de l'entrepreneuriat est fortement secoué par la crise. Depuis 2010, le nombre de création d'entreprises en France est en baisse.

Si le concept de l'auto-entreprenariat semble attractif,  il n'en demeure pas moins que peu de travailleurs en vivent. En 2010, leur salaire mensuel moyen était de 1000 euros *, soit bien au-dessus d'un SMIC.

*Source : Insee Première, n°1388, février 2012.

Qualités nécessaires

Tout entrepreneur a le goût de l'indépendance et du challenge. Il aime relever les défis.

Il ne craint pas l'échec.

Il possède également un certain charisme. Il a un bon relationnel avec ses clients et ses employés.

Recherchez et trouvez votre future école

85 écoles proposent une formation dans le domaine Entrepreneuriat

Il y a 111 formations dans le domaine Entrepreneuriat sur Etudinfo. Veuillez spécifier une région ou un niveau de diplôme pour afficher les écoles les plus pertinentes.

Recherchez et trouvez votre future école

Donne ton avis sur ton établissement

Nom de l'école *

Formation suivie

Année d'entrée

Note globale *

Lieu du campus


Votre avis * : 200 caractères minimum

Que pensez-vous de votre école ? Parlez de la qualité des cours, du corps enseignant, de la vie étudiante. Argumentez votre propos et dites nous ce qui vous a plu et déplu.

Recommandez-vous cette école ? *

   

Plus tard