Arts du spectacle

Etudier dans le domaine Arts du spectacle

Service d'orientation en ligne

Les spécialisations en Arts du spectacle


Arts du spectacle : guide des écoles et formations

Arts du spectacle : guide des coles et formations

Secteur d'activité

Lors d'une représentation, les artistes ne sont pas seuls à assurer le spectacle. En coulisse, les techniciens assurent la lumière, la musique et les décors pendant que le metteur en scène veille au grain.

L'éclairagiste, le régisseur et le machiniste jouent un rôle majeur dans le bon déroulement du spectacle. N'oublions pas non plus les administrateurs qui montent le budget, trouvent le lieu de représentation, etc. Sans eux, rien ne serait possible !

Le secteur compte 260 métiers regroupés en trois familles : Les artistes, les "technico-artistes" et la direction. Une diminution du travail et une baisse de la rémunération moyenne exacerbe la fragilité de ce domaine professionnel.

Diplômes

Dans le monde des arts du spectacle, un diplôme n'est pas obligatoire, mais la formation, la motivation et l'expérience sont essentielles.

Les lieux de formations sont des espaces d'expérimentations, de stages et réseaux. Pour s'insérer professionnellement il faut entretenir un réseau professionnel et se faire des contacts. En somme, être autodidacte.

Il est plus que conseillé d'obtenir un diplôme dans les domaines "classiques" (langues, enseignement, comédie) en parallèle à l'activité professionnelle. Ce qui permet de trouver plus facilement du travail en période d'inactivité.

L'évolution des technologies, pour les métiers techniques, demande d'actualiser régulièrement ses connaissances.

Diplômes métiers de la scène

  • Cirque. Aucun diplôme n'est obligatoire, mais il est possible de décrocher un DMA Cirque au terme d'une formation au CFA des arts du cirque de l'Académie Fratellini, en Seine-Saint-Denis.
  • Chanteur. On peut être autodidacte, et s'être formé de bar en soirée, ou avoir suivi une formation. Des cours de chant en conservatoire et/ou le diplôme national d'orientation professionnel (DNOP) peuvent tout de même s'avérer précieux.
  • Comédien. La formation académique au métier se déroule en 3 ans dans les conservatoires et écoles d'art dramatique ou dans des écoles privées comme L'école du jeu.
  • Danseur. Aucun diplôme n'est obligatoire dans ce secteur, mais il existe des formations supérieures ainsi qu'un baccalauréat techniques de la musique et de la danse.
  • Musicien. Il est recommandé de passer par un conservatoire ou une école de musique.

Diplômes métiers des coulisses

  • Costumier. CAP métiers de la mode, FCIL rénovation des costumes de théâtre, DT habillage, DMA costumier réalisateur, BTS mode textile ou diplôme de scénographie costumes.
  • Décorateur - scénographe. Diplôme de scénographie costumes, DNAT, master pro art et culture et DPEA scénographe.
  • Éclairagiste. DMA régie de spectacle option lumière, diplôme de l'ENSATT section réalisation lumière ou diplôme de régisseur technicien de spectacles.
  • Ingénieur son. BTS, DUT, licence, master et prépa dans une école d'ingénieur ou un DESTS.
  • Maquilleur. CAP, BP esthétique-cosmétique-parfumerie ou BTS esthétique cosmétique.
  • Régisseur. Diplôme régisseur son du spectacle vivant et de la production multimédia ou diplôme régisseur spécialisé du spectacle, BTS métiers de l'audiovisuel option gestion de production ou master pro spécialité télévision, cinéma et nouveaux médias.

Diplômes métiers de la production

Manager. Il existe de nombreux diplômes spécialisés en management de la production musicale pour devenir agent artistique, notamment dans les grandes écoles de commerce et de management.

Producteur de spectacle.

  • Bac+2 : BTS audiovisuel option administration de la production audiovisuelle et des spectacles
  • Bac + 3 : licences dans le domaine du spectacle ou licence professionnelle droit, économie, gestion technique et activités de l'image. Licences, dans le domaine de la gestion et de l'administration culturelle. 
  • Bac + 5 : master professionnel administration et gestion de la musique ou un master professionnel administration de la musique et du spectacle vivant.
  • Formation supérieure en commerce ou en droit.

Tourneur. Une licence d'entrepreneur de spectacle vivant est conseillée. 

Les écoles 

Les artistes de scène

Cirque. Ecole nationale des arts du cirque, école du cirque de Châtellerault ou des établissements privée (compagnies, cirques etc.).

Chanteur. Conservatoires nationaux supérieurs de musique (CNSM).

Comédien.

  • Conservatoire national supérieur d'art dramatique (CNSAD)
  • École supérieure d'art dramatique du théâtre (ESAD)
  • École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (ENSATT)
  • Écoles privées (Cours Florent, Cours Simon)
  • Établissements privés (École du jeu, troupes, théâtres, etc.).

Danseur. École de l'Opéra de Paris ou Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.

Musicien.

  • Conservatoires et universités
  • École normale de musique Alfred Cortot
  • Centre de formation des musiciens intervenants (CFMI)

Les métiers en coulisse

Costumier. École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre ou école supérieure des arts dramatiques du Théâtre national.

Décorateur - scénographe.

  • Ecole supérieure d'art dramatique du théâtre national de Strasbourg (ESAD-TNS)
  • École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre, département scénographie-décor (ENSATT)
  • École nationale supérieure des métiers de l'image et du son, département décor spécialité cinéma-audiovisuel (ENSMIS)
  • École nationale supérieure des arts décoratifs, section scénographie (ENSAD)

Éclairagiste. Il existe très peu de formations, seuls quelques établissements en proposent en France, dont l'ESAD

Ingénieur son.

  • Ecole supérieure de réalisation audiovisuelle (ESRA)
  • Ecole nationale supérieure Louis Lumière (ENSLL)
  • École nationale supérieure des métiers de l'image et du son spécialisation son (ENSMIS anciennement La Fémis)

Maquilleur. CFA, instituts et établissements privés. 

Régisseur. CFA de Bagnolet, école de son.

Les métiers de la production

Les formations supérieures en école de commerce ou en droit sont recommandées, ou encore l'école EMC.


Métiers & cachets

Les métiers des arts du spectacle sont d'une grande diversité. Les emplois du spectacle ne sont pas des postes à temps complet. Seuls les emplois administratifs ont cet avantage. 

Les artistes et techniciens du spectacle travaillent au cachet. Un cachet peut par exemple correspondre à 8 à 12 heures de travail.

Métiers de la scène 

  • Artiste de cirque. 60 € à 100 € par cachet
  • Chanteur. variable, en moyenne 2.400 € à 3.000 € (selon jobintree.com)
  • Comédien. 60 € à 170 € par cachet
  • Danseur. 70 € à 160 € par cachet
  • Musicien. 1.500 € à 2.600 €
    • Chef de pupitre. 2.300 €
    • Soliste. 2.200 €

Métiers en coulisses

  • Costumiers
    • Habilleur. 1.200 € à 3.400 €
    • Chef costumier. 2.600 € à 3.500 €
    • Créateur. 5.000 € à 6.800 €
  • Décorateurs
    • Assistant. 2.800 € à 3.600 €
    • Chef décorateur. 5.100 €
  • Éclairagiste. 1.118 € à 1.800 €
  • Ingénieur du son. 2.300 € à 5.000 €
  • Maquilleurs
    • Maquilleur. 1.600 € à 2.700 €
    • Maquilleur chef. 2.900 €
  • Régisseurs
    • Régisseur. 2.500 € à 2.700 €
    • Régisseur général. 2.800 € à 3.700 €

Métiers de production 

  • Manager. variable, en moyenne 2.963 €
  • Directeur de compagnie. variable, entre 1.980 € et 3.080 €
  • Directeur de conservatoire : 1.800 € à 3.200 €
  • Producteur : variable, en moyenne 3.966 €

Sources : lesmetiers.net et salairemoyen.com.

Dynamisme du secteur

Le secteur se caractérise par ses associations, plus de 9 employés sur 10 travaillent dans un établissement avec moins de 2 travailleurs permanents.

Ils signent des contrats à durée déterminée pour chaque spectacle (pièces de théâtre, comédies musicales, spectacles de cirque, danse etc.). Chaque projet peut durer quelques jours comme plusieurs années.

Les intermittents du spectacle bénéficient d'une assurance chômage particulière : après un minimum de 507 heures de travail sur 10 mois, ils sont indemnisés pour une durée de 8 mois.

En 2005, selon lesmetiers.net, les intermittents du spectacle en activité ont travaillés moins de 120 heures. Fin 2008, Pôle emploi comptait dans ses membres 32.970 chanteurs et musiciens, 21.677 comédiens, 6 804 danseurs et 4.295 artistes de cirque.

Le domaine du spectacle est plus dynamique dans certaines régions comme la région Provence-Alpes-Côte d'Azur : en 2003, il représentait 9.000 établissements et 14.000 travailleurs privés. La région possède 50 entreprises de production phonographique et 80 studios d'enregistrement et organise 400 festivals.

Depuis près de 20 ans, le volume d'activité dans le monde du spectacle diminue. Cette baisse de croissance s'explique par la disparition du travail et la baisse du salaire annuel des intermittents du spectacle.

Qualités nécessaires

Plusieurs qualités sont nécessaires pour entrer dans la grande famille du spectacle, il faut être :

  • passionné,
  • polyvalent,
  • mobile,
  • à l'aise en public,
  • polyglotte.

Recherchez et trouvez votre future école

100 écoles proposent une formation dans le domaine Arts du spectacle

Il y a 148 formations dans le domaine Arts du spectacle sur Etudinfo. Veuillez spécifier une région ou un niveau de diplôme pour afficher les écoles les plus pertinentes.

Recherchez et trouvez votre future école

Donne ton avis sur ton établissement

Nom de l'école *

Formation suivie

Année d'entrée

Note globale *

Lieu du campus


Votre avis * : 200 caractères minimum

Que pensez-vous de votre école ? Parlez de la qualité des cours, du corps enseignant, de la vie étudiante. Argumentez votre propos et dites nous ce qui vous a plu et déplu.

Recommandez-vous cette école ? *

   

Plus tard