Baccalauréat professionnel

Le Guide

Je veux faire un BAC pro

Service d'orientation en ligne

Le guide BAC pro - Baccalauréat professionnel

Le BAC pro intègre depuis peu le BEP à son diplôme. Le BEP a depuis perdu de sa valeur et est de moins en moins reconnu.

Définition du BAC pro

Comme pour un BAC général, les études s’étalent sur 3 ans, dès la sortie du collège.

Le Bac Pro, quelles différences avec le Bac Général ?

Alors que seulement 3 spécialités existent en BAC général, une soixantaine sont proposées par les BAC Pro et sont toutes reconnues par l’Etat.

L’enseignement se dispatche sur trois années : une seconde, une première et une terminale professionnelles, autour de cours généraux (de mathématiques, de français, de langues étrangères et d’histoire-géographie) mais aussi professionnalisants.

Les cours sont organisés dans des lycées professionnels, publics ou privés, qui acceptent les élèves au regard de leur dossier scolaire, mais également dans les CFA (Centres de Formation des Apprentis) ou dans des lycées professionnels agricoles en ce qui concerne les Bac Pro agricoles.

Le bac Pro, pour quels profils ?

Ils sont destinés aux étudiants qui dès la fin de la 3e savent déjà vers quel domaine ils souhaitent se tourner, puisque l’enseignement est professionnalisant. Mais les élèves de 1re, de CAP ou de 2de peuvent aussi y avoir recours.  

Les jeunes recrues sont formées en fonction des besoins du monde du travail, auquel elles sont parfois confrontées depuis leurs 16 ans, et les entreprises reconnaissent leur expertise. Ils apprennent à utiliser les outils techniques, spécifiques à un secteur professionnel.  

Le Bac Pro, et après ?

L’évaluation finale porte sur un examen, mais les étudiants sont également notés via un contrôle continu, incluant leurs prestations auprès des entreprises lors des stages.

Ce diplôme n’est plus suffisant en soi, et il est conseillé aux étudiants de poursuivre leur formation vers une voie complémentaire. Certains se tournent vers l’université (mais le taux de réussite y est moindre), alors que d’autres préfèrent les BTS.

Accès à la formation

Après une 3ème, les élèves peuvent prétendre à une formation en BAC Pro sur avis de l’équipe pédagogique. Mais les élèves de 2nde ou 1ère générale, technologique, titulaire d’un BEP ou d’un CAP peuvent aussi accéder à cette formation où il intègre directement la 2ème année.

L’inscription en 2nde professionnel peut s’effectuer de 2 façons :

-  Dans un lycée professionnel, avec une admission sur dossier et avis du conseil de classe en 3ème

-  Dans un CFA, avec admission et une signature d’un contrat en alternance avec un employeur


Que faire après un BAC pro ?

Les étudiants titulaires d'un BAC Pro sont peu nombreux à poursuivre des études supérieurs. Seulement 23% d'entre eux s'oriente vers une section de techniciens supérieurs.

Selon la filière, certains BAC Pro ne peuvent pas poursuivre dans l'enseignement supérieur.


Le BTS, une suite logique

Environ 17% des titulaires d'un BAC Pro s'oriente vers un BTS ou un BTSA (agricole).

Si vous avez obtenu votre diplôme (BAC Pro) avec une mention bien ou très bien vous serez directement admis en BTS. Pour les autres, l'admission se fera sur dossier. Pour mettre toutes ses chances de sont côté, le plus judicieux est de postuler vers une formation en alternance et de s'inscrire dans une école avec la signature d'un contrat en alternance en poche.

Certains CFA et lycées proposent des BTS en 3 ans à destination des BAC Pro.


Le Diplôme des métiers d'art

Les domaines comme l'artisanat, métiers d'art peuvent prétendre à une formation DMA (Diplome des métiers d'art) tout en restant dans la même filière et s'ils ont un bon dossier.

C'est une formation BAC+2 qui se prépare généralement dans une école supérieure d'arts appliquées.


Les formations en 1 an

10% des étudiants titulaires d'un BAC Pro postule à une formation en 1 an afin d'acquérir une double compétence ou une spécialisation. 

- Les Mentions Complémentaires (MC), niveau équivalent au Bac, permet de se spécialiser dans un domaine. Accessible sur dossier, elle se prépare dans un Lycée professionnel ou dans un CFA.

- Les Formations Complémentaires d'Initiatives Locales (FCIL), est une formation rapide qui permet d'obtenir une qualification plus poussée dans un domaine. Elle répond à des besoins spécifiques des collectivités ou des entreprises locales.

Attention, le FCIL n'est reconnu et valable que dans la région où elle a été obtenue

Il faut se renseigner auprès des CIO de votre région pour connaitre les formations proposées.

- Les Certificats de Spécialisations (CS), formation en alternance qui permet de se spécialiser. Généralement, dans le domaine agricole, il offre divers compétences comptable, vente, conseil... 

La formation peut s'effectuer en lycée agricole, CFA ou en école. Mais attention, certains CS sont admissibles qu'à partir d'un BTSA (Bac+2).


Autres

Les plus téméraires opteront pour un formation en université mais le niveau requis est élevé. Cette voie est risquée et inadaptée au profil des bacheliers professionnels. 

Tout comme les CPGE qui accueille rarement ces étudiants. Mais depuis peu, certains se sont adaptés à ces bacheliers en leur proposant une formation en 3 ans au lieu de 2 avec une première année  de mise à niveau.

Débouchés après un BAC pro

Les étudiants de bac pro peuvent entrer directement dans la vie active. Différents secteurs s'offrent à eux comme l'agroalimentaire, l'industrie, les métiers de services (vente, hotellerie-restauration, social, beauté...), le BTP, l'agriculture...

Le diplômé peut être amené à travailler dans le secteur publique, privé ou à son propre compte.

Les titulaires d'un bac pro sont généralement des ouvriers spécialisés ou professions intermédiaires dans les secteurs primaire secondaire ou tertiaire


Mise à jour par Murielle Gazeau vendredi 03 janvier 2014

Liste des spécialités

Recherchez et trouvez votre future école


Copyright © Etudinfo 2008-2014 - Tous droits réservés